Rencontre avec Sylvie Nicolas, dans son quartier de Bompard à Marseille, autour d'une bière marseillaise, "La Cagole".

Transatlantique Marseille - Sylvie Rose M Nicolas
Pourquoi Marseille, pourquoi les buildings?
Sylvie Rose M Nicolas: Tout d’abord Marseille. Les buildings, parce que j’adore l’architecture. Quant au choix des bâtiments, beaucoup étaient voués à disparaître, je ne le savais pas d’ailleurs lorsque je prenais les photos.
Le fameux Giraudon père et fils, ou le Corsiglia par exemple ont disparu, le Transatlantique, quant à lui, a été récemment transformé.
Les tableaux deviennent les témoins d’une période pas si lointaine, car ses façades sont très présentes dans la mémoire collective des Marseillais.

Quant à New York, ce sont les Water Tank qui m’ont inspirée, parce qu’ils représentent pour moi l’architecture de la ville.
J’aime les façades et les buildings, et comme on peut le remarquer dans mes tableaux, il y a très peu de personnages, car je trouve que nous sommes suffisamment nombreux sur cette planète, si je puis m’exprimer ainsi, donc je n’en rajoute pas sur mes tableaux.

Par quels mots  définirais-tu ton travail?
Graphique, j’irais même jusqu’à dire surnaturel et non surréaliste.
Coloré, Joyeux.
Les mots "patience" ou "archives" pourraient aussi définir cette série.

Comment te vient l’idée d’une toile?
Quand je me promène en vélo et que j’aperçois un building sympa, je le prends en photo, et clic-clac Kodak, je le fais en tableau.

Pourquoi as-tu choisi cette discipline pour t’exprimer aujourd’hui, puisque tu as été peintre déco?
En fait je suis peintre depuis que je suis née...vraiment !
La peinture, je ne peux pas m’en passer.
Je fais toujours occasionnellement de la peinture décorative, car c’est toujours de la peinture et que cela m'amuse, mais je préfère me consacrer à mes tableaux.
J’aime l’idée de trouver des sujets originaux pour m’exprimer.

Giraudon - Sylvie Rose M Nicolas
Water Tank New York - Sylvie Rose M Nicolas
Série Happy Buildings Marseille -